-Un festival bien affiné, le Festival des Fromagers Artisans du Québec (VIDÉO)

Hors-série

À surveiller: -Un festival bien affiné, le Festival des Fromagers Artisans du Québec (VIDÉO)

1er juin 2016

Depuis 2011, une initiative fort bien calculée a vu le jour. Il s’agit du Festival des Fromagers Artisans du Québec. Le Québec bénéficie déjà de plusieurs réputés festivals de fromage annuels. Cependant, un certain besoin s’était fait sentir par les petites fromageries artisanales, d’avoir une plateforme commune pour une plus grande visibilité.

Patrick Hacikyan/

Après une “crise” de listériose en 2008, qui a un peu refroidi l’ardeur du marché, plusieurs exercices de revitalisation ont été nécessaires. Cette situation a causé la fermeture de plusieurs fromageries du Québec, et a fait de sorte que d’autres ont décidé de pasteuriser leur production, au grand dam du public.

Festival des Fromagers Artisans du Québec ©EDS

Louis Arsenault, cofondateur du Festival des Fromagers Artisans du Québec et copropriétaire de la fromagerie des Grondines, de la région de la Capitale-Nationale. ©EDS

Louis Arsenault, un des trois propriétaires de la Fromagerie des Grondines, située à Grondines, dans la région de la Capitale-Nationale, a donc fondé l’Association des Fromagers Artisans du Québec. Cette association, dont la mission est d’ “assurer le développement durable et la défense des fromageries de producteurs-transformateurs du Québec”, à ensuite mis sur pied un festival axé sur l’authenticité: le Festival des fromagers artisans du Québec. Ce dernier vise, de manière spécifique, à aider les petites fromageries du Québec oeuvrant dans la production artisanale ou semi-artisanale. Après une première édition à Saint Gédéon, dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’événement à très vite été adopté par la population, et à pris une ampleur, année après année. Le festival a changé de région à chaque année depuis 2011. Il attire non seulement des gens de la région où il se déroule, mais aussi des amateurs invétérés de fromage fermier et artisanal.

Festival des Fromagrs Artisans du Québec ©EDS

Dans un monde où les marchés sont soumis à un pression sans cesse croissante due à la compétition internationale, les défis que voient apparaître les petites fromageries du Québec se renouvellent sans cesse. Aujourd’hui, c’est la compétition européenne qui change la donne pour ces producteurs. Le récent accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada donne accès au marché canadien pour les producteurs de l’Europe. Dans le secteur du fromage au Québec, cela se traduit par une compétition accrue, tant pour les grands que pour les petits producteurs. En Europe, l’industrie fromagère est subventionnée à un haut niveau, tandis que ce n’est pas le cas au Québec, qui produit 60 % des fromages artisanaux du Canada. Les négociateurs de l’accord stipulent pourtant qu’il s’agit d’une excellente occasion pour les fromagers québécois, puisqu’ils auront accès au marché européen. Il faut savoir cependant, que les fromages du Québec sont très chers à cause du manque de subvention mais surtout à cause du prix du lait, fixé par le système actuel de quotas. La seule solution apparente serait de faire une exception dans le système de quotas pour les fromageries fermières, c’est à dire celles qui font leur fromage sur la ferme où habitent les vaches qui produisent le lait pour la production fromagère. Le Festival des fromagers artisans du Québec vise donc à éduquer le public sur la qualité de nos fromages, et la nécessité d’une certaine assiduité de la part de la population dans l’achat de fromages produits au Québec.

Il y a aussi peut-être certains avantages qui seront amenés par cet accord amenant 17700 tonnes de formage des pays d’Europe dans les commerces du Québec et du Canada. En effet, les normes d’hygiène canadiennes sont souvent très strictes, se calquant sur celles des États-Unis. Les fromages européens bénéficient d’une tradition plus longue, et donc d’une plus grande liberté dans la poursuite de leurs méthodes de production. De l’utilisation du lait cru pour les pâtes molles affinées moins de 60 jours, à la cuisson en cuve de cuivre, en passant à l’affinage en milieu possédant une plus riche flore microbienne, ces pratiques sont acceptées par les autorités canadiennes pour les produits importés, mais ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit de permettre à nos fromageries de produire leurs fromages. Cette disparité évidente cause un tort aux fromagers Québécois, qui produisent plus de 60% des fromages du Canada. Le gouvernement canadien était supposé apporter une compensation financière aux producteurs fromagers qui risquent de perdre près de 450 millions de dollars par année. Malheureusement, le gouvernement du Québec a cédé et abandonné l’exigence de compensation au profit de l’accord. Une bonne occasion de réduire la pression sur les producteurs de fromage au Canada serait par conséquent de leur permettre de produire, de manière réglementaire, des fromages authentiques selon les règles de l’art, sans les contraintes inexactes du régime hygiénique actuel.

Meule de d’Iberville, excellent fromage frmier montérégien. ©EDS

Néanmoins, en dépit des défis qui se présentent pour les producteurs d’ici, le public démontre un enthousiasme grandissant pour les produits locaux. Bien qu’il soit utile et nécessaire de favoriser un environnement bénéfique aux PME locales et régionales qui oeuvrent dans ce secteur, le verdict final dépend en bout de ligne du choix du consommateur. Voilà pourquoi le Festival des Fromagers Artisanaux du Québec est si important. À travers son travail d’éducation de la population en les sensibilisant aux subtilités et à la splendeur du fromage authentique, la pérennité de ce magnifique art se transmet aux générations futures. Souhaitons donc un bel avenir à ce festival annuel, ainsi qu’aux fromageries, les gens qui y travaillent ainsi qu’aux trésors que sont les fromages du Québec.

Site du Festival des Fromagers Artisans du Québec

Suivez nous ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *