-Yayo: un artiste à multiples facettes (VIDÉO)

Le Québec sort l'alambic de la remise

Vous en avez certainement entendu parler. Yayo est un artiste québécois international. Non, il ne s’agit pas d’un rappeur, ni d’un danseur, encore moins d’un chanteur. Si vous êtes un lecteur, un artiste, un poète, un amateur de dessin, d’humour, de couleurs et de bonheur, vous aurez deviné. C’est bien Diego Herrera, notre Colombo-Québécois venu de loin, qui a posé sa besace à Montréal voià plus de vingt-cinq ans.

Émilie Desharnais /

Que de découvertes il a faites en arrivant ici, mais que de découvertes avons nous aussi faites en l’accueillant au Québec avec notre sourire parfois enneigé.

Né à Mesitas del Collegio, un petit village de montagne, près de Bogota, en Colombie, Diego est né avec un crayon à la main. Sa petite soeur, qui avait du mal à prononcer son prénom, lui trouva son nom de plume, Yayo, qui lui portera bonheur. Aucun autobus jaune ne l’attend pour se rendre à école, chaque jour, il marche très vite, en rêvant qu’il s’entraîne pour les jeux olympiques.

Tête en l’air, sa curiosité toujours en éveil, il capte et enregistre les couleurs, les sons, les formes de la nature qui l’entoure. Son sens artistique se manifeste très jeune et il ne part jamais sans son cahier de croquis qu’il remplit de dessins inventifs. Quelle joie pour lui d’écouter les conteurs relater des histoires de fantômes qui font peur et de feuilleter les bandes dessinées de Mickey et de Zorro qui stimulent son imagination fertile. C’est un bon élève et quand arrive le moment d’entrer à l’université, son choix est fait, les beaux-arts; sa vocation est déjà bien ancrée.

Armé de son talent pour le dessin, il trouve des emplois dans la publicité et la presse locale et termine ses études. Baccalauréat en mains, il rêve de voyages et fait un stage au Canada, après quoi il décide de tenter sa chance et d’émigrer au Québec.

Yayo

1987 est l’année fatale et il s’envole à Montréal, le coeur serré mais serein, pour la grande aventure.

Rien ne vient sans se démener, tout le monde le sait, et surtout les immigrants fraîchement arrivés. Diego goûte à la solitude, l’incerti tude, l’inquiétude, et se bat pour se faire comprendre dans sa langue aux parfums espagnols, mais son humour ne le lâche pas. Déterminé, sourires en coin, casquette à l’envers, sac à dos gonflé de crayons et de papier, le regard vif, il fait son parcours de combattant sans se décourager. Petit à petit, il se transforme en Québécois à l’accent chantant et se fraye avec succès un large chemin dans la jungle du monde des arts.

La chance le jour où il fait la connaissance de Talleen, l’artiste Montréalaise bien connue, qui deviendra bientôt sa femme.

Quoique discret, modeste et réservé, mais passionné pour son art, Yayo fait vite son nid dans le milieu social et professionnel de sa ville d’adoption. Il déambule dans les rues pour sentir ses vibrations, humer ses odeurs, croquer les passants sur son carnet, les oiseaux qui picorent et les feuilles qui s’envolent. Rien ne lui échappe. C’est un poète, Diego, un artiste, il regarde le ciel, y voit des monstres menaçants les jours d’orage ou des anges radieux, les jours ensoleillés. Ses regards s’attardent sur les enfants qui jouent, les couleurs et les objets qui l’entourent, pour les recréer dans son imaginaire et les transférer sur ses toiles, ses feuilles, ses carnets, ses tableaux, à la mine, à l’encre de chine, au pastel, à l’acrylique, à l’aquarelle. Parfois il transpose ses arcs-en-ciel d’émotions en dessins linéaires d’une précision à couper le souffle, toujours empreints d’humour, de poésie et de joie intenses. Un seul regard suffit et le courant passe, le sourire se profile. Son inlassable travail de recherches et de perfection de l’image crée une oeuvre aussi riche que sobre.
Le parcours professionnel de Yayo est impressionnant, son art et lui ont parcouru des kilomètres à travers la planète, Canada, Amérique du Nord, du Sud, Europe, Russie, Turquie, etc. Diego est un inlassable marcheur, mais avant tout un superbe illustrateur. Les plus grands éditeurs de littérature jeunesse lui ont ouvert leurs portes, que ce soit les Éditions Souverain, Phylactère, Hurtubise, Héritage, Les 400 coups, Fidès, Raton Laveur, au Québec, Tradewind Books, Lobster Press, au Canada ou Holiday House, Annick Press, Lobster Press, Simon & Shuster, aux États Unis. Ses illustrations figurent dans la presse internationale, L’Actualité, Châtelaine, Reader’s Digest, le Chicago Tribune, le Wall Street Journal etc. Au fil des années, ses oeuvres lui ont valu de prestigieux Prix – énumère quelques-uns dont le Prix Birdie…………
Vous trouverez la liste complète des oeuvres de Yayo, sur les liens du site États de Splendeur.
Yayo est aussi un graveur, un professeur. A part ses illustrations de livres pour enfants, ses créations artistiques multiples, il enseigne depuis 18 ans son art dans les écoles des provinces canadiennes et organise des ateliers et présentations très prisées dans les centres culturels, les bibliothèques. Sans oublier ses expositions en solo et en groupe qu’il organise régulièrement dans le monde entier.


Son emploi du temps chargé n’empêche pas Diego de s’investir dans un grand nombre de causes humanitaires par des activités culturelles et artistiques qui ciblent un public soucieux d’écologie, de droits civiques, de justice et bien d’autres missions. C’est bien peu dire que Diego est un artiste à multiples facettes, sous son voile d’humour se cache une sensibilité aiguë face aux inquiétudes de l’humanité qu’il tente de déstabiliser. Yayo, l’artiste, contribue à la richesse du patrimoine québécois et mondial des arts, tout en allégeant le poids du quotidien et ses dessins remplis d’humour et de poésie confirment qu’après tout, L’important, c’est la rose, quitte à la glisser parfois dans le canon du fusil.

Suivez nous ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer