Splendide vin de Tahiti

Une perle de plus est née à Tahiti. Beaucoup de sueur a été nécessaire pour sa réalisation. Un des endroits les plus isolés de la planète porte enfin des ceps de vigne produisant un fruit désormais dégusté aux quatre points cardinaux. C’est un pari très audacieux qu’a réussi a relever une équipe dotée d’une forte témérité. Situé dans un des plus grands atolls, lieu surréaliste, la terre a été travaillée année après année pour maintenant faire couler des vins portant le sourire des rayons de soleil et la signature minérale de ces fabuleuses îles.

Émilie Desharnais/

LE VIN DE TAHITI

TAHITI, lieu béni des dieux, rêve de beaucoup d’entre-nous en quête de sublimes paysages polynésiens et de gracieuses vahinés ondulantes, nous offre depuis une vingtaine d’années une nouvelle splendeur à la fois visuelle et gustative : LE VIN DE TAHITI.


L’idée de ce cadeau inestimable nous vient d’un brillant entrepreneur, Dominique Auroy, passionné par la viticulture et le vin et d’une ténacité exemplaire qui l’a mené à force d’efforts intenses à découvrir des terres capables de produire des vignobles adaptés au climat polynésien.
Pour bien visualiser la Polynésie française située dans le Pacifique sud, il est bon de savoir qu’elle est composée de 418 îles dont deux seulement sont habitées en permanence.


Parcours historique

Chef d’entreprise d’origine normande, Dominique AUROY, s’est installé en Polynésie française depuis plus de quarante ans. Même si, dans les années 1616 à 1839, plusieurs explorateurs européens parcoururent sans succès les nombreux Atolls et archipels de la Polynésie française, pour trouver des terres assez riches pour pratiquer l’agriculture et la viticulture, l’absence d’eau, la rigueur des terres et le climat trop chaud leur tuèrent tout espoir de culture.

Grâce à l’ingéniosité de Dominique Auroy, qui réussit à creuser des puits assez profonds pour atteindre la nappe d’eau et la diriger jusqu’à la parcelle de terre à cultiver. Le volume d’eau retirée lui permit d’augmenter sa production de raisins pour produire 2 vendanges par an, en mai et novembre.

Calendrier de la production vinicole

– 1992 à 1994, Dominique Aubry parcourt les territoires de 5 archipels pour faire des essais de plantations en important ses premiers ceps : l’Italia, le Carignan N et le Muscat de Hambourg N, pour enfin trouver, en
– 1997, une terre calcaire propice sur l’archipel de Tuamotu, sur l’atoll de Rangiroa, à 350 km au nord-ouest de Tahiti.
– 1999-2000, Il plante 3 hectares de vignes et fait ses premières vendanges.
– 2003, la production arrive à faire 400 bouteilles de vin, 2 fois par an, aux vendanges d’hiver et d’été austral.
– 2005, grâce à la construction d’un nouveau chai, proche du village d’Avatoru, au bord du lagon et près de cocoteraies sur l’archipel des Tuamotu, et l’atoll de Rangiroa, sa production de raisin passe de 10 à 26 tonnes.
– 2008, Naissance de son premier VIN BLANC SEC
– 2010, 8 hectares de vigne et production de 40 000 bouteilles par an.

Aujourd’hui l’équipe du domaine Ampélidacées travaille fort pour réaliser des vins qui viennent apporter une fraîcheur à moult cartes de vin à travers le monde. Ils sont dévoués, de manière littérale, au fruit de leur travail. Après beaucoup d’années de combat, aujourd’hui, ils ont réussi a harnacher la véritable richesse naturelle et fertilité du lieu unique sur la planète qu’est l’immense atoll de Rangiroa.


CHOIX DE VIN DES DOMAINES DOMINIQUE AUROY et AMPÉLIDACÉES

Bien sûr, chacun a son goût! Mais, une chose est certaine, vos papilles seront joyeusement surprises et votre regard sur la bouteille étonnamment lumineux! Nulle part ailleurs vous ne trouverez de saveurs et d’arômes aussi caractéristiques et savoureuses dans votre verre. Cette production est reconnue pour la légéreté de ses notes gustatives et aromatiques. Leur côté floral est omniprésent, quoique de manière suffisamment subtile. Le vin de Tahiti est jeune et vous fera danser, chanter ou pleurer (de joie) selon vos émotions.

À vous de choisir entre :

Le BLANC SEC – Cépage Carignan Rouge, élevé en fût de chêne, millésime et Médaille d’argent au 14e Vinalies internationales de 2008.

BLANC MOELLEUX – Robe jaune or, 4 à 6 ans en cave. Mélange savant de l’Italia et du Muscat accompagnés e notes coralliennes. En cave de 4 à 6 ans.

Le BLANC DE CORAIL – Robe jaune paille, notes citronnées d’agrumes et de mangue verte. Délicieux en apéritif. garde de 4 ans.
Médaille d’argent au 15e Vinalies internationales de 2009.

CLOS DU RÉCIF – Cuvée rare. Robe paille, notes épicées et minérales typiques du terroir corallien. 5 années de garde.

ROSÉ NACARAT – Couleur nacarat très clair- Cépages Carignan rouge, Italia, Muscat de Hambourg, notes de fruits rouges et agrumes. Garde 2 à 4 ans.

Certes, Dominique Aubry a dû endurer de longues années d’essais, de tâtonnements, de déceptions, découragements, etc. pour arriver au stade de la réussite, mais sa détermination et le dur travail de son équipe ont été le nerf de son succès. L’idée que puisse un jour être produit du vin à Tahiti aurait longtemps ébahi plusieurs observateurs. Pourtant aujourd’hui c’est chose faite, et de manière stable. Le secret a probablement été de ne pas tenter d’imposer une méthode vinicole d’ailleurs, mais d’adapter la méthode de production au lieu. En allant chercher les particularités locales favorables, et en utilisant la patience, on peut aujourd’hui boire le vin de cette réussite peu commune.
Boire un petit coup, c’est quand même agréable!

Suivez nous ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer