Palmarès annuel EDS des tables du réveillon 2018-2019

Vins

Bien sur, il vous faudra accompagner ce faste repas d’un ou deux vins. Pour les hors d’oeuvre ainsi que pour l’entrée, nous prévoyions vous proposer le riesling du Domaine des Pervenches, le seul du genre produit au Québec, il eût pu accompagner de manière polyvalente le saucisson comme les huitres. Malheureusement cet excellent vin est en rupture de stock, il s’agit d’un vignoble qui mise sur la qualité plutôt que la quantité.

Photo provenant de: www.valcaudalies.com

Le Vidal du Domaine Val Caudalies, à Dunham en Estrie, saura bien se marier aux entrées proposées cette année à la table du réveillon. Une excellente vinification dont le résultat est bien équilibré et dont la longueur en bouche garde son intégrité jusqu’à la fin de bouche.

Plat principal

photo provenant de: www.saq.com

Si vous optez pour le boudin blanc en tant que plat principal unique, il est conseillé de rester avec le Vidal de Val Caudalies. Pour ceux et celles ayant opté pour l’oie farcie, celle-ci devrait être plus que capable de supporter l’attaque du Pinot Noir du Domaine Saint-Jacques, à Saint-Jacques le Mineur, en Montérégie. Ce dernier montrera bien à vos convives la direction et le progrès que fait le vin rouge au Québec. D’une structure à laquelle on ne s’attend pas de la part d’un vin élaboré à partir d’un pinot noir cultivé au Québec, ce vin du Domaine Saint-Jacques sait mettre en valeur des plats carnés sans pour autant les recouvrir.

Fromage

Pour débuter votre dégustation, avec les pâtes molles et semi-fermes, vous pouvez continuer avec le Domaine Saint-Jacques. Par contre, arrivé aux pâtes fermes, il est temps de changer de cap. Le vignoble Gagliano, lui aussi situé à Dunham en Estrie, produit le Trinita. Il s’agit d’un vin qui est fabriqué avec les méthodes utilisées pour l’amarone. L’amarone est un vin italien dont la méthode de fabrication ressemble à celle utilisée pour fabriquer les vins de paille. On laisse les raisins sécher sur des treillis et on leur permet de perdre presque la moitié de leur humidité.

Les Gagliano produisent le Trinita dans le plus grand respect des règles de l’art et le résultat en est u des plus surprenants. Il a des notes de compote et on devine un certain sucre résiduel mais le tout est bien ordonné et rien d’excessif. Le vin donnera un réveil nécessaire à vos papilles, les rendant attentives à la suite du festin.

Dessert

Un peu comme pour les fromages, vous pouvez terminer votre verre de Trinita tout en commençant votre dessert. Pour bien atterrir dans la conclusion culinaire édulcorée du dessert, il vous faudra passer à l’étape ultime avec l’ultime cidre de glace du Québec. Nous nommons encore une fois cette année, l’Avalanche, du Clos Saragnat, à Frelishburg en Estrie.

Si vous n’avez pas encore essayé l’Avalanche, il serait temps. Ce cidre de glace est élaboré par nul autre que Christian Barthomeuf, la personne qui a inventé le cidre de glace à la fin des années 80. Il élabore ses vins dans la plus stricte discipline. Le tout part d’un grand respect pour son terroir et une symbiose écologique qui favorise le dynamisme et la qualité de sa production certifiée biologique. Note intéressante: les champs sont labourés au cheval.

Le résultat est un cidre de glace qui, en plus de sa rondeur, son caractère liquoreux et sa vivacité, comporte une finale d’une complexité déconcertante. Des notes capiteuses presque boisées ou rappelant un souvenir lointain de cuir. Il s’agit là de la meilleure solution pour clore votre festin avec vos proches, avec un point d’exclamation cidricole final, fermant là le rideau gastronomique d’une soirée mémorable qui restera gravée dans vos souvenirs, on l’espère, pour longtemps.

CONSULTEZ LES PAGES SUIVANTES CI-DESSOUS

Suivez nous ici:

2 comments for “Palmarès annuel EDS des tables du réveillon 2018-2019

  1. Attache ta tuque
    24 décembre 2018 at 1:04

    Ça se commande pas par la poste du saucisson? Ils devraient en livrer par la poste pour ceux qui habitent en Abitibi. Ici on a pas grand saucisson à moins de faire une heure de route.

  2. Anika
    28 décembre 2018 at 12:52

    Le choix étonnant des plats et recettes des tables du Réveillon EDS 2018 a éveillé ma curiosité. Pas de dinde, ni de canard, ou de poulet cette année. Place aux saucissons de Noël, au vin rouge, vin blanc, dans les vieux marchés et charcuteries, et surtout grande découverte : Le Caviar du Québec, aussi bon que ceux des espadons de Russie et d’Iran, semble-t-il.. Le tout est de s’activer pour surprendre mes invités. Un bon départ pour le Nouvel An.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer