PLACE AU MARCHÉ: MARCHÉ AUX FLEURS DU COURS SALEYA, NICE (VIDÉO)

PLACE AU MARCHÉ: MARCHÉ AUX FLEURS DU COURS SALEYA, NICE

Sur la planète, il existe un plein spectre de marchés publics. Il y en a des plus petits aux plus grands, des plus récents aux plus anciens. Chacun a sa propre saveur, sa propre atmosphère. Il y en a avec des atmosphères plus modernes et d’autres plus traditionnelles. Certains ont une atmosphère rustique et consistante, portant la marque de la quantité immense de produits y transitant, d’autres ont une mouvance plus légère. Tous les marchés portent leur signature particulière, reflétant plus ou moins le lieu où ils sont établis. Une des ces signatures les plus notables est celle qui se retrouve à Nice, au Marché aux fleurs des Cours Saleya.

Patrick Hacikyan /

Nice était jusqu’à 1860 une principauté. Cette magnifique ville de la Côte d’Azur compte environ un million d’habitants dans son agglomération. Elle contient l’essence concentrée de la méditerranée, couplée d’une sophistication unique en son genre. Combien se sont émerveillés à la vue et à la sensation de l’horizon de la Promenade des Anglais ?

Nice a un mur le long de son rivage. La première ligne de maisons faisant face à la mer font une sorte de barrière externe pour l’endroit. Entre cette rangée renforcée d’habitations et les autres demeures situées un peu plus haut, il y a toujours eu un espace. Lors du 18ème siècle, on appelle cet endroit le Palco. Dans les années 1700, l’endroit prend forme, et en 1750, il est déjà reconnaissable. De nombreux commerce d’y agglutinent et une clientèle fortunée y prend goût. De plus en plus, la Promenade en ce lieu, ainsi que sur le rivage de la Promenade des Anglais, devient populaire.

Marché aux fleurs du Cours Saleya en 1880

C’est en 1861 que l’on verra apparaître le marché aux fleurs, fruits et légumes sur ce lieu. L’arrivée de ce marché établit une atmosphère des plus conviviales dans le lieu et contribue à en faire celui que l’on connaît aujourd’hui. On peut d’ailleurs apercevoir une photo du marché aux Fleurs des Cours Saleya, prise en 1880 qui ressemble beaucoup à ce qu’on peut apercevoir aujourd’hui.

Le marché passera à travers certaines modifications à travers les années. On lui donnera un temps un toît en métal. Par la suite on construira une structure en béton pour permettre aux voitures de s’y stationner hors des heures de marché. Dans les années 1980, enfin, cette laide structure sera détruite pour faire un stationnement souterrain, redonnant au marché son allure actuelle. C’est une joie aujourd’hui de marcher dans l’endroit tel qu’il était dans les premières années du marché aux fleurs.


La fraîcheur de la Côte d’Azur

Si ce lieu a depuis des siècles été fréquenté par touristes et gens aisés, le marché aux fleurs du Cours Saleya n’est pas pour autant devenu un point de vente de bibelots et de babioles. Ce marché conserve sa vocation de vente de produits de subsistance frais. Lorsqu’on arrive, on est accueilli en premier par les fleurs variées qui, par temps ensoleillé, embellissent la place d’une manière qui reflète la beauté de Nice.

Nice ce n’est pas la choucroute mais plutôt la ratatouille. Les produits présents dans les étalages des marchands sont colorés comme la région l’est. Courgettes, poivrons, tomates de toutes sortes de variétés et reluisantes de fraîcheur. Se promener dans les allées est comme constater un compte rendu des habitudes culinaires niçoises. Corne d’abondance après corne d’abondance, les couleurs et les parfums se complètent et se mêlent à l’air marin.

Outre le fait de retrouver les légumes et fruits présents dans la cuisine de la région, on retrouve souvent des variétés parfois difficiles à retrouver ailleurs: celles produites en petits lots. Les cinq variétés de fraises retrouvées sur place ont des caractéristiques propres à chacune et les déguster sur place est une de ces expériences mineures qui, bien que l’on ne sache pourquoi, l’on se souviendra longtemps.

Un avenir radieux

Classiques saucissons

Ayant dégusté ou acheté fruits et légumes, mais aussi généreux jambons, saucissons, et autres fromages, on peut enfin s’attarder sur la beauté du lieu dans son ensemble. En effet, les pierres nous entourant sont dotées d’un reflet coloré. Un soupçon orangé se mêle aux gris des édifices qui forment l’enceinte du lieu. Lorsqu’on réalise que ce lieu ressemble beaucoup à la période du début du marché, on se surprend a apprécier la beauté de ce marché fleuri. Tout le monde y participe, non seulement touristes, mais les gens de Nice. Tant la clientèle que ceux et celles qui travaillent dans les kiosques contribuent à la gaieté de cette place combien agréable. Lorsque le soleil d’Azur se met de la partie, c’est difficile de ne pas être atteint par la légèreté ambiante.

La légendaire Baie des Anges

Ce marché, tant petit soit-il, incarne une parcelle de la qualité de vie de Nice. Peut-être est-il parfois ignoré par certains, mais il vaut la peine de se lever tôt pour y aller. Comme il y a un regain certain de l’attrait pour les marchés publics, celui ci semble avoir de beaux jours devant lui. Souvent, les lieux touristiques sont un peu délaissés par les habitants d’une ville, cependant, le Marché aux Fleurs du Cours Saleya en est un qui continuera d’être apprécié par tous ceux qui le visitent, y compris ceux qui habitent aux alentours. Tout à fait simple et modeste, mais doté d’une certaine lumière parfumée, voilà là un marché qui vend des délicieux produits, tout en offrant quelque chose de gratuit à ses visiteurs. Ce je ne sais quoi, bien qu’agréable, est intangible, et pourtant, si vous visitez ce cours fleuri, vous pourrez le reconnaître.

Suivez nous ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer