Pow-wow de Wendake

C’est la fin de semaine où se déroule l’annuel pow-wow de Wendake. Tout le monde est invité à cette fête, qui est un des plus importants rassemblements en ce genre au Québec. Il est reconnu pour recevoir la visite et la participation depuis plusieurs nations autochtones du Québec, du Canada, des États-Unis, et de l’Amérique Latine. C’est un spectacle et un lieu d’échange à ne pas manquer, si vous avez la chance d’être dans la région de la capitale cette fin de semaine.

Bracelet pour le pow-wow

* Journée : 5$ autochtone et 7$ non autochtone

* 3 jours : 7$ autochtone et 10$ non autochtone

Spectacles Scène Loto-Québec : 10$ plus taxes

Site récréatif Omer-Lainé

Adresse : Boulevard de la Faune, Wendake, G0A 4V0
District : La Haute-Saint-Charles

Liste des autres principaux pow-wow du Québec en 2012.

Une microbrasserie se verra peut-être contrainte de quitter la ville de Lévis.

 

Après quatre ans, installés dans la ville de Lévis, la microbrasserie le Corsaire subit des pressions de la part de la ville pour démanteler sa terrasse. En réalité, il s’agirait de pressions provenant de récents développements résidentiels dans le secteur.

C’est un phénomène que l’on peut observer à bon nombre de places dans le monde actuel. La microbrasserie le Corsaire, connue comme une des très bonnes brasseries de Lévis, et de la région de la Capitale Nationale, devra sans doute plier bagage et quitter la ville.  Cet établissement est installé directement à proximité du traversier de Lévis, secteur touristique en plein développement.

Seulement voilà: mardi de cette semaine, le co-propriétaire  Martin Vaillancourt a reçu un ultimatum de la ville l’obligeant de démonter sa terrasse dans les 48 heures. La raison? Il s’agit de développements récents de condos, dont les nouveaux propriétaires ont décidé de porter plainte à la ville pour le “bruit” que l’activité de la terrasse de cette brasserie causerait. Il s’agit d’un phénomène croissant dans les viles modernes du onde où la course à la construction immobilière et au développement résidentiel conduit à l’arrivée massive de nouveaux résidants dont les priorités sont en conflit avec celle des habitants du lieu. Même en milieu rural, on peut noter beaucoup de situations où des développements de style uni-familial banlieusard empiète sur un territoire où le tissu social fonctionne selon d’autres paradigmes. Le rat des champs rencontre le rat des villes.

Impossible de freiner la construction de nouveaux lieux d’habitation, est-il cependant possible de mieux l’encadrer pour que celle ci ne permette pas des situations où les nouveaux habitants d’un récent développement immobilier peuvent faire supprimer un attrait de la ville, qui est clairement un atout pour la population de cette dernière, ainsi que pour une partie de ses visiteurs?

Une pétition a été lancée sur internet pour signifier le désaccord de la population locale pour cette injonction contre un commerce aimé des Lévisiens. La ville affirme qu’elle s’est vue forcée d’obtempérer, étant donné qu’il s’agissait techniquement de plaintes de résidents. Le dossier est non sans rappeler quelques cas de plaintes excessives de bruit et amendes salées sur le Plateau Mont-Royal, ou encore les plaintes de quelques résidents du Vieux-Québec qui ont forcé, en 2008, le célèbre Moulin à Images de Ex Machina projeté sur les silos à grains dans le vieux port de Québec, à fermer plus tôt, prétextant que l’exposition faisait du “bruit” qui empêchait leurs enfants de dormir pour se préparer à la rentrée scolaire.

Martin Vaillancourt ainsi que son associée Julie Gagnon, songeraient à déménager l’entreprise dans le secteur du Vieux-Port, à Québec. Le dossier reste pour l’instant en suspens.

 

Le retour du marché fermier du Mile-End.

groseilles

La saison estivale étant officiellement installée, il est agréable d’assister au retour de plusieurs de ses attraits. Ainsi nous constatons avec joie la réapparition du marché fermier du quartier du Mile-End à Montréal.

Ce marché en est un ayant lieu deux fois par semaine, soit le jeudi et le dimanche. Il se démarque des kiosques que l’on peut retrouver aux sorties de certains métro tels la station Mont-Royal. En effet, il s’agit d’une expo qui regroupe des petits producteurs, souvent biologiques ou fermiers, offrant dans bon nombre de cas, produits artisanaux et de qualité. Le Marché fermier de cette anné aura un nombre accru de collaborateurs, se traduisant par une offre plus fournie. On pourra donc y retrouver fruits et légumes biologiques et surtout: locaux, ainsi que produits sauvages, fromages, cidres, viandes sans hormones, et toute une panoplie de produits transformés sur les lieux de production de leurs ingrédients principaux respectifs.

Voilà donc un marché qui permet de cibler des petits producteurs locaux faisant des produits empreints de qualité. C’est un pas de plus vers la démocratisation et l’adoption des marchés publics au Québec, au niveau des régions, des villes, et aussi, de plus en plus, au niveau des quartiers.

Le marché aura lieu chaque dimanche et jeudi après-midi en face du parc Lahaie, au coin des rues Saint Dominique et Laurier.

 

Liste annuelle 2012 des pow-wow du Québec.

Enfin la saison estivale 2012 pointe le nez, c’est donc le temps des pow-wow qui revient cette année une fois de plus! Voici donc la liste annuelle 2012 de la majeure partie des pow-wow du Québec.

Souvent, le public non-autochtone est avide de découvrir la culture des premières nations du Québec et d’ailleurs. Cependant, il peut s’avérer difficile de s’y immiscer sans passer par une tierce partie. Il est très rare que des individus ou familles prennent l’initiative de visiter des communautés autochtones puisque ces dernières ne sont pas encore mises en accessibilité ou en visibilité médiatique. La situation tend à changer pour le mieux, et de plus en plus, la population au Québec tend à réaliser que l’aspect autochtone fait partie de la culture de cette société. De plus, les communautés autochtones à travers le Québec offrent désormais des possibilités touristiques fascinantes pour les visiteurs.

Souvent confrontés à des boutiques touristiques ou des éléments à saveur Amérindienne ou Inuite, tant les touristes que la population générale cherchent où est la meilleure porte d’entrée pour forger un lien significatif et instructif à l’intérieur d’une ou d’une autre des premières nations du Québec. Heureusement, de plus en plus, il devient valorisé de construire des ponts pour pouvoir apprendre la signification de la splendeur dont regorge cette riche culture.

Un des meilleurs moyens pour ce faire est le POW WOW! En effet, la raison d’être d’un pow wow est d’être un lieu d’échange et de diffusion de culture pour une communauté dans une dynamique non seulement inter-tribale, mais aussi inter-culturelle de manière plus large. C’est ainsi qu’à travers festins et danses, artisanat et dialogue, que peut circuler de la manière la plus prolifique, la connaissance et la reconnaissance des cultures de nos premières nations. Quoique de plus en plus populaire au Québec, il n’est toutefois pas évident de connaître à l’avance la tenue de différents Pow-Wow au Québec et d’ainsi pouvoir y planifier une visite. Voici donc quelques pow-wow qui auront lieu dans différentes régions du Québec cet été. Sans être une liste exhaustive, États de Splendeur vous encourage à faire des recherches et de découvrir bon nombre de Pow Wow, plus intéressants les uns que les autres, qui auront lieu lors de la saison estivale, cette année comme à toutes les années.