Perdus dans les marécages du castor outaouais…





Crédit photo: Éco-odyssée

Crédit photo: Éco-odyssée

À Wakefield, dans la région de l’Outaouais, une activité unique attend d’être découverte. Elle est située dans un gigantesque domaine sauvage de 500 acres, presqu’aussi grand qu’un village. Ce sont les terres du site Éco-odyssée, sur lesquelles existe une aventure qui vous fera apprécier en profondeur le pays du castor. C’est à cet endroit que vous trouverez le fameux labyrinthe d’eau unique au monde, véritables méandres dans les milieux humides qui sont la demeure du castor outaouais. Cette épreuve qui se fait dans la détente en est une qui est le fruit d’un long labeur passionné.
Castor

Castor

C’est grâce au travail de Michel Leclair que nous avons ce domaine aujourd’hui.Le domaine Éco-odyssée est issu d’une expérimentation qui s’étala sur plus de cinq ans, à partir de 2002. Michel Leclair est un ancien agent de conservation de la faune. Il a développé une véritable passion pour le castor, qu’il a appris à connaître et à protéger au fil des années. Son expertise est maintenant reconnue à travers l’Amérique du Nord. Certains l’ont même surnommé le chuchoteur des castors (beaver whisperer). Il a développé une connaissance approfondie du mode de vie du castor, et de la manière dont celui ci gère son environnement et le modifie par ses constructions. Souvent la présence du castor est considérée comme nuisible par les agriculteurs, mais M. Leclair a développé une méthode éprouvée pour faire cohabiter les deux de manière harmonieuse, en tenant compte du niveau d’eau, souvent modifié par ces grands rongeurs poilus bricoleurs à forte dent.
Crédit photo: Éco-odyssée

Crédit photo: Éco-odyssée

Suite à un aménagement d’un territoire acquis, tout près de la municipalité de Wakefield, dans la région de l’Outaouais, avec l’aide de plusieurs sera développé le fameux labyrinthe d’eau. Ce dernier est situé dans un marécage, demeure typique du castor canadensis. L’objectif est de donner au public la possibilité d’apprécier ce milieu du point de vue du castor. Ainsi on a opté pour le pédalo comme moyen de donner accès aux individus, couples, groupes et familles, à ce parcours de découverte. Le labyrinthe est clairsemé de découvertes à faire sur la faune et la flore de ce terroir. En longeant les rivages de ce milieu doté d’une beauté paisible, on en apprend beaucoup sur la dynamique de l’éco-système. Il est aussi possible de parcourir le territoire a pied, et il y a même un labyrinthe terrestre.
Crédit photo: Éco-odyssée

Crédit photo: Éco-odyssée

Ce labyrinthe des marécages est sans pareil. Il est un véritable dédale puisqu’il s’étend sur six kilomètres et demi! Le parcours possède 64 intersections à travers un milieu humide de 70 acres. Il y a de quoi se perdre sans aucun doute. Voilà ce que plusieurs personnes recherchent lorsqu’ils viennent pédaler dans les canaux du pays du castor. Il est certain qu’en avançant dans les couloirs d’eau de ce lieu, les personnes sont amenées dans un autre monde que celui du train train quotidien, leur permettant de communier avec une nature qui appartient en tout premier lieu au maître des lieux: le magnifique castor.

Du 18 juin au 4 septembre. Fermé les mardi et mercredi.
Éco-odyssée Téléphone: 819-459-2551



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>