Le Mondial des cidres SAQ 2018





En 2007 à Rougemont naissait le Mondial des Cidres de Glace. Cette initiative de Francis Lavoie, cidriculteur, a su attirer les curieux d’année en année. Le cidre de glace, invention québécoise datant de 1989, crée un engouement international depuis qu’il existe et que sa visibilité sur le marché progresse. Néanmoins, il s’agit d’un produit qui est surtout produit au Québec, seul certains producteurs téméraires à l’extérieur du Québec en produisent, aujourd’hui, en 2018. Après une réorientation, le concours renait en 2015 sous la forme que l’on connaît aujourd’hui: le Mondial des cidres.

Reflets_de_France_CidreC’est aujourd’hui que se tient l’édition 2018 du Mondial des Cidres. Il a lieu dès midi, au Complexe Desjardins, à Montréal, jusqu’à minuit, dans le cadre de la fameuse Nuit Blanche de Montréal. On pourra donc y échantillonner des cidres provenant surtout du Québec mais aussi de plusieurs pays. Il y aura plusieurs catégories de cidres représentés, tels que les cidres tranquilles et pétillants, les cidres doux (plus sucrés), cidres bruts (plus secs) et même des cidres tradition (très secs). On y retrouvera évidemment aussi, bien évidemment les fameux cidres de glace. Comme le terme produit cidricole comprend aussi des poirés (élaborés à partir de poires), pourrait-on espérer que dans cette ou dans prochaines éditions nous puissions goûter à des délicieux poirés afin de récompenser les meilleurs? Le poiré connait une hausse fulgurante de popularité ces dernières années.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, le cidre est très populaire mondialement. Sa croissance de popularité dépasse celle de la bière. En cinq ans, de 2010 à 2015, sa consommation à augmenté de 5,6% à travers la planète contre une augmentation de seulement 1,5% pour la bière, qui semble s’essouffler un peu. L’Afrique du Sud est le plus grand consommateur de cidre dans le monde à l’heure actuelle.

cidretraditionIl existe encore des défis à relever pour la production cidricole au Québec. L’Association des Cidriculteurs artisans du Québec fait un bon travail au niveau pédagogique et pour rehausser sa visibilité. Il existe cependant des normes de filtration excessives qui empêchent souvent l’élaboration d’une part des cidres bouchés qu’il serait possible de faire. En effet le Ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ne tolère presqu’aucune particule en suspension dans le cidre produit au Québec. Cela a pour effet nuisible d’inhiber une partie substantielle du marché et ce de manière contre-productive et inutile puisque des cidres troubles sont pourtant parfaitement hygiéniques et délicieux à la fois. Plusieurs cidres fermiers produits de manière traditionnelle attendent un assouplissement de certaines règles pour enfin arriver sur le marché et bonifier l’offre. Les cidres artisans méritent leur place sur les étalages des dépanneurs et supermarchés.

La variété de pommes à cidre au Québec est encore capable de se développer davantage. Ces pommes ne sont pas celles que l’on déguste en les tranchant au couteau mais plutôt celles qui possèdent des niveaux variables d’acidité et d’amertume qu’on assemble pour créer le cidre désiré par les amateurs. Il faut savoir qu’un bon cidre bouché naturel (celui qui est bouché avec un bouchon de liège en forme de champignon) offre des bulles plus fines, digestes et agréables à boire que la version industrielle où l’on a ajouté du gaz carbonique artificiellement.

Cela étant dit, le cidre a le vent dans les voiles au Québec depuis environ 2012. Le public tend à l’adopter de plus en plus et beaucoup de chemin a été fait depuis l’infâme “Sec d’Orléans” des années 1970. Cette boisson qui a été inhibée par un flou législatif a été techniquement interdite de production pendant des générations. Par contre, aujourd’hui, le savoir faire de nos artisans se déploie et le public adopte de plus en plus les merveilles que sont les cidres du Québec. Souhaitons une ouverture au niveau de la réglementation pour les cidres du Québec et que la belle variété de cidres du Québec puisse continuer à se développer. Souhaitons par le fait même que le public continue de découvrir et d’acheter des cidres de qualité, sachant les accorder avec poissons, fromages, viandes, charcuteries, en plus des classiques crêpes et desserts.

Voilà pourquoi nous vous invitons à faire un tour au Mondial des Cidres de Glace 2018, au Complexe Desjardins, à Montréal, dans le cadre de la Nuit Blanche de Montréal.

Mondial des cidres SAQ 2018



One thought on “Le Mondial des cidres SAQ 2018

  1. Très intéressant et bien écrit. Le meilleur cidre du monde est le sidro Angioletti!
    Les règles vont changer pour le cidre du Quebec. Déjà y’en a des pas mal bons!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>