Le boom tunisien des micro-fromageries.

fromageComme il a maintes fois été relevé dans États de Splendeur, le monde des produits du terroir est en pleine effervescence en Tunisie. États de Splendeur étant un magazine basé au Québec, territoire où a aussi lieu une remise en valeur des produits régionaux et du terroir, il est intéressant d’observer le phénomène international de remise en valeur des terroirs depuis l’angle de l’Amérique du Nord.
De manière plus récente, c’est dans les pays du Maghreb que l’on a observé le plus d’activité et d’efforts tant privés que gouvernementaux pour édifier les produits régionaux et du terroir. Un des nouveaux courant d’innovation et de mise en marché nous parvient de Tunisie. On y assiste maintenant à un boom des micro-fromageries!
Dans les années 1980, le marché américain a vu apparaître de plus en plus de micro-brasseries oeuvrant à faire de la bière à plus petite échelle que celui des producteurs standard. Très tôt il y eût un engouement certain face à ce type de produit. Le public y a vu une marque de qualité, ainsi que la possibilité de se procurer un produit un peu plus exclusif et recherché.

Cela n’a pris que quelques années que le phénomène des micro-brasseries prenne son essor au Québec. Ce fût tout d’abord avec la brasserie Boréal en 1987, puis le coup d’envoi fût véritablement donné avec Unibroue à Chambly, en 1992. C’est à cet instant qu’on assista à l’explosion des micro-brasseries au Québec.

fromagerieVers la fin des années 1990, début de la décennie 2000, c’est le monde du fromage au Québec qui connaît un boom. En effet lors de cette période on assistera à une multiplication des petites ou moyennes fromageries artisanales au Québec. On puise dans l’héritage fromager de la Nouvelle-France, bien que les contraintes réglementaires du Québec empêchent bon nombre de fromages de pouvoir se réaliser et être commercialisés. En même temps, on observa que l’appétit pour ce genre de fromage subissait une hausse fulgurante, pour la même raison que le public apprécia l’apparition des micro-brasseries une décennie plue tôt. Un fromage artisanal est un produit plus exclusif, moins facile à dénicher, souvent la recette est plus recherchée que celle des produits standards donc on y associe donc qualité et rareté.

Cette fois-ci, c’est le Québec qui influença le marché américain (pour une rare fois). Ayant fait figure de proue dans le monde des micro-fromageries, le Québec s’imposa comme modèle et inspira l’apparition d’un marché grandissant des micro-fromageries aux États-Unis. Aujourd’hui, le phénomène est une tendance généralisée dans toute l’Amérique du Nord.

Exit l’Amérique et arrivons en Afrique du Nord: les pays du Maghreb sont peut-être ceux sur la planète sont peut-être ceux sur la planète qui déploient le plus d’efforts concertés dans le but de remettre en valeur leurs produits régionaux et du terroir. Le Maroc, moteur économique doté d’une certaine puissance, exporte que quantité et variété impressionnante de ses produits de spécialité régionaux, souvent des produits du terroir véritables.

La Tunisie, ayant un marché plus petit, néanmoins réussit à se positionner mondialement avec ses propres produits régionaux et du terroir. En effet, le gouvernement et plusieurs acteurs privés travaillent depuis plusieurs années à offrir de la visibilité aux meilleurs de leurs produits à l’international. Dans tergiverser, ce pays a réussi à dynamiser de manière exemplaire son marché de produits du terroir sur le marché intérieur mais surtout à l’exportation.

La dernière merveille à être apportée à la table du marché international par la Tunisie est donc ses fromages. Il se fait du fromage en pays Carthaginois depuis temps immémoriaux. Pourtant depuis les dernières trois années, des efforts sans pareil ont été déployés pour les développer et les mettre en marché. Une multitude de fromages peu connus à l’extérieur du pays arrivent ainsi pour la première fois sur la table de plusieurs consommateurs ravis.

Capture d’écran 2018-05-21 à 7.52.43 PMLes fromages tunisiens sont différents de ceux que l’on retrouve ailleurs dans le monde. Ils ont des influences certaines de l’Italie et de d’autres pays de la Méditerranée, mais ils ont chacun leur propre spécificité. Le ragouta par exemple, bien qu’il soit un cousin de la ricotta italienne, possède un goût plus prononcé et ses propres notes du terroir. Ce fromage de brebis sicilo-sarde est fait principalement dans la région du Béjà. On compte des dizaines de différents fromages tunisiens, chacun est une découverte en attente pour ceux qui ne connaissent point encore.

Le fromage industriel, parfois même le faux fromage à base d’huile végétale est assez courant en supermarché en Tunisie. Mais voici qu’apparait une délicieuse alternative: les véritables fromages tunisiens artisanaux. Un marché en plein essor qui serait sur le point même d’influencer d’autres marchés de l’Afrique du Nord.

Il est très encourageant de constater qu’en Tunisie la clientèle est de plus en plus soucieuse de laisser une bonne part à la consommation locale. Souhaitons le meilleur aux artisans et artisanes du fromage en Tunisie. Qu’ils persévèrent à produire du vrai et du bon, pour le plus grand bénéfice de ceux qui adopteront leurs produits!

Pour écouter un reportage de Radio France Internationale sur le sujet du véritable fromage tunisien, c’est ici: Les fromages tunisiens

One thought on “Le boom tunisien des micro-fromageries.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>