La Cage, brasserie sportive, opte pour le terroir!

Sportscene, le groupe à qui appartient La Cage, brasserie. sportive (anciennement la Cage aux Sports), décide d’aller de l’avant. et de miser sur le terroir et les produits régionaux. Il s’agit là d’un pas décisif dans la direction de la mise en valeur des produits de haute qualité disponibles depuis les différentes régions du Québec. Bon nombre de producteurs sont en effet prêts à passer à une distribution accrue de leurs produits. L’arrivée d’une telle entente entre La Cage et ces producteurs est de bon augure pour ce marché mûr pour une saine croissance.

En effet, les produits régionaux et du terroir ne sont pas confinés à la petite distribution. Plusieurs producteurs sont enfin prêts à produire pour un plus large public. La Cage a déjà entamé de distribuer leurs produits dans les magasins alimentaires de grande surface. Ainsi on trouve facilement les ailes de poulet classiques de cette fameuse enseigne.

Mais voilà que le groupe à la direction de ce restaurant nous offre désormais un choix sous l’enseigne du terroir: le cidre. La brasserie offrira désormais son propre cidre authentique. Une entente a été signée avec le Verger Petit et Fils, dans le village de Mont-Saint-Hilaire, en Montérégie. Cette entreprise familiale produira exclusivement pour la Cage, le cidre Rabaska, qui est déjà disponible sous pression dans les brasseries La Cage.

Le cidre a un potentiel inouï au Québec, lieu où ont été plantés les premiers vergers en Amérique du Nord.

Le Verger Petit et Fils est un producteur de qualité, privilégiant les pommes étant encore dans l’arbre, cueillies à la main. Ce cidre sera donc maintenant distribué à travers le Québec, en magasin à grande surface, dans les dépanneurs ainsi qu’à d’autres points de vente. Le PDG du groupe Sportscene est très content de ce nouveau développement car il s’agit de puiser à même le grand potentiel que plusieurs excellents producteurs offrent au Québec. Beaucoup de possibilités s’offrent ainsi tant aux producteurs régionaux du Québec, qu’aux entreprises travaillant avec eux.

Une histoire à succès de Québec rappelle un peu ce fait. La chaine Ashton, dans la région de la Capitale Nationale, est réputée pour la qualité de sa Poutine. Cette dernière est liée. au fait qu’elle s’entête à utiliser des pommes de terre de qualité, produites dans la région, à l’Île d’Orléans. Cette matière première crée toute la différence.

Le même exercice est en cours à La Cage brasserie sportive, puisqu’au moins 60% de ses produits sont en fait québécois. Parmi ceux-ci, on note le fait que celle-ci opte aussi pour des pommes de terre d’excellente qualité provenant d’une ferme de l’Île d’Orléans. Le groupe ne prévoit pas en rester là: il est aussi propriétaire du fameux restaurant Montréalais Moishes, qui, lui aussi, offre ses produits les plus célèbres dans les magasins d’alimentation de grande surface. Que dire de la qualité exceptionnelle des délicieux cornichons à la saumure trouble Moishes?

Le cidre Rabaska est produit à Mont- Saint-Hilaire, en Montérégie, par le Verger Petit et Fils.

Toujours dans la même direction, nous pouvons nous attendre à la production d’un vin pour La Cage, produit par un vignoble québécois. États de Splendeur ne peut que saluer une telle direction choisie par le groupe Sportscene. Miser sur le terroir et les excellents produits régionaux du Québec ouvre en effet un vaste éventail de possibilités tant pour les entreprises en question, que pour le public, qui se verra sans aucun doute ravi de constater la bonification qualitative de ce qu’on lui sert, sans oublier une appréciation certaine de la provenance des produits. Un filon qui se développera de plus en plus au Québec dans les années à venir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *