Une nouvelle certification alimentaire d’origine au Québec.

photo de: A.delbalso

 Le Québec se dote  de sa première certification d’origine géographique. Une nouvelle certification pour les produits alimentaires d’origine charlevoisienne. La table Agrotouristique de Charlevoix vient de mettre sur pied le premier exemple d’appellation contrôlée au Québec.

Un peu à la manière de l’INAO en France, avec un cahier de charges rigoureux, la certification Terroir Charlevoix est une initiative des plus applaudies et attendues. Elle vient mettre une norme d’authenticité dans tous les produits qui s’affichent comme étant de Charlevoix. Il s’agit d’une certification qui englobe en même temps plusieurs produits. Pour cette raison c’est l’organisme Écocert qui est mandaté de la vérification du respect des normes du cahier de charges de l’appellation Terroir Charlevoix.  Tant le poiré de l’Île aux Coudres que le Migneron de Baie Saint Paul seront sous le même label. Les normes du cahier de charges se situent tant autour du lieu géographique de la production du produit, que sur le lieu d’origine des intrants nécessaires à la confection finale du produit.

Ceci assure une exclusion de plusieurs produits carrément exotiques qui se présentaient sous la bannière de Charlevoix sans en avoir la justification. Chapeau, donc, à cette nouvelle toute première certification d’origine géographique québécoise. Il s’agit d’un exercice qui s’inscrit dans l’éducation du public et donc des consommateurs. En cette époque où l’on parle tout le temps de traçabilité, une autre forme d’exigence de traçabilité   arrive sur le marché. Elle est motivée par une recherche d’authenticité ainsi que par une nouvelle forme de “micro-philanthropie” exercée par le client en 2013.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *