La route 138 sera enfin prolongée.

Limite actuelle de la route 138 sur la rive de la rivière Natashquan.

 

Après des années d’attente, la fameuse route 138, s’arrêtant aujourd’hui à Natashquan, traversera enfin la grande rivière Natashquan.

Dans le cadre d’un plan quinquennal qui prévoit relier Blanc Sablon à la route 138, un premier tronçon avancera la route d’une quarantaine de kilomètres après sa limite actuelle. La route se rendra ainsi jusqu’à Kegaska. Il s’agit d’un village de 130 habitants, qui sera enfin reliée au réseau routier, et bénéficiera d’un accès facile au reste du continent par voie terrestre mais aussi de la baisse du coût des denrées, jusqu’à maintenant rendu prohibitif à cause du tarif du transport maritime.

Kegaska vient du mot innu: quegasca, qui signifie passage ou raccourci entre la terre ferme et les îles à la marée haute. En effet, c’est un lieu stratégique par où doit passer la route pour économiser de la distance. C’est d’ailleurs un lieu qui avait été choisi par la Compagnie de la Baie d’Hudson pour l’érection d’un poste de pêche en 1831. La route entre la rive ouest de la rivière Natashquan et Kegaska nécessitera la construction d’un pont sur cette majestueuse rivière. Ce tronçon de route est le dernier qui est situé en terrain “facile” même si déjà un défi d’ingénierie. Au delà de ce point, c’est la profonde Basse Côte Nord qui se déploie, avec une topographie encore plus accidentée, avec beaucoup de rivières et de vallons, et beaucoup de tourbières, et de zones à contourner.

Le point rouge à gauche indique la limite actuelle de la route 138, elle sera prolongée jusqu'à Kegaska, où se trouve l'autre point rouge, au delà duquel le terrain devient un véritable casse tête pour la construction de la route.

C’est le Conseil des Montagnais qui gérera la construction du pont sur la rivière Natashquan. Il s’agit d’un pont à deux voies. Le tronçon sera prêt d’ici l’été 2013. Entre temps, et d’ici 2016 d’autres tronçons seront réalisés à différents lieux entre Blanc-Sablon et Kegaska. Ceci complètera enfin le lien est-ouest du Québec. Espérons que les populations locales pourront profiter à juste titre des avantages de cette route réclamée depuis fort longtemps.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *