Des tendances se dessinent…#2 L’oie.




oie La deuxième tendance notée par États de Splendeur en 2016, est le goût recrudescent pour l’oie. Bon nombre de tables de haut calibre ont commencé à s’intéresser de manière très sérieuse à ce délicieux volatile bien gras. Comme le dit le chef cuisinier dans le faste repas des 12 travaux d’Astérix, c’est bon parce que c’est gras.
Plusieurs fermes du Québec élèvent des oies aujourd’hui, élevage qui avait presque disparu, au profit d’exploitations de poulets, souvent plus intensives et industrielles. lire la suite (…)